Sassou avait promis le recrutement d’enseignants en 2020, il a recruté 3563 militaires

0
2341




Un homme politique ne pense qu’à sa survie et un homme d’État pense à son pays. Il est clair que Denis Sassou Nguesso n’a jamais été et ne sera jamais un homme d’État. C’est un opportuniste qui se sert du Congo pour assouvir ses envies et garantir un avenir financier à sa famille et son clan. Cet homme qui a détruit tout un système scolaire, et sanitaire, réduit le peuple à la mendicité et à l’immigration est aussi fier d’affirmer qu’après 60 ans d’indépendance, le Congo a évolué. Peut-il citer au moins les domaines dans lequel le pays n’a pas reculé ? Dans son discours du 31 décembre 2019, ce plaisantin annonçait en grande pompe le recrutement massif des enseignants, et à ce jour, ce sont plutôt 3563 citoyens qui ont été recrutés dans l’armée, devenue la chute idéale des chômeurs.




Ceux qui ont encore le temps et courage de suivre les discours de Denis Sassou Nguesso, ont toujours la même réaction à la fin : «  mais qui fait lire à ce vieux de tels bobards ?..Lui, aussi ne peut-il pas jeter un coup d’œil avant lecture ? ».




Les mêmes promesses se succèdent dans tous les discours de Sassou Nguesso sans qu’il s’en rende compte. Au delà, des promesses vaines, s’enchaînent aussi des mensonges très faciles à déceler même par un écolier du primaire. Dans sa dernière livraison, à l’occasion des 60 ans d’indépendance, le vieux loubard a lâché que le Congo produisait 800 mégawatts d’électricité et avait résolu ce gros problème.

Ceux qui subissent des délestages tous les jours n’ont que leurs yeux pour pleurer et les congolais de remarquer que le président n’est autre qu’un idiot de plus.




– Barrage de Lihouesso dans la sangha : 19 mégawatts;

– Barrage d’Imboulou dans le Pool/plateau: 120 mégawatts;

– Barrage du Djoué dans le Pool: 15 mégawatts;

– Barrage de Moukoukoulou dans la Bouenza: 80 mégawatts;

– Centrale a gaz de Pointe-noire: 350 mégawatts

Total: 584 mégawatts

D’où Denis Sassou Nguesso sort-il ce chiffre de 800 mégawatts ? Encore il faut dire que le barrage du Djoué est hors service et celui de Moukoukoulou ne tourne que partiellement. C’est ce président qui rêve d’une industrialisation du Congo sans énergie.




Tout le projet du enveloppement du Congo selon Denis Sassou Nguesso passe par l’armée dont les éléments s’ennuient dans les casernes et à traquer les opposants politiques. Un pays n’ayant pas des ressources humaines ne peut nullement aspirer au développement sinon qu’à une dépendance totale de l’étranger.