Drancy : un pakistanais ( Mvundi ) d’un exotique a ravi la femme Camerounaise d’un Congolais

0
1703

Les ressortissants Congolais au courant de cette histoire se demandent s’il faut en rire ou en pleurer. Tellement qu’ils sous estiment les citoyens Pakistanais et du Bangladesh que apprendre que l’un d’eux a fait la main noire à un Congolais les dépasse. Au Nom de Cédric, ce Congolais était en couple avec Suzy la Camerounaise depuis plus de deux ans et tout semblait pourtant harmonieux entre les deux. Cédric est très affecté par ce coup et a même arrêté de travailler.

A Drancy, dans la communauté des deux Congo, on entend avec des paroles moqueuses la main noire que vient de subir l’un d’eux de la part d’un sujet Pakistanais appelés communément «Mvundi». D’autres Congolais sont convaincus qu’il ne faut jamais se mettre en couple avec une Camerounaise en France. «  Comment elle a pu faire ça avec un Mvundi, elle aussi?»

Suzy a quitté Bordeaux pour Drancy en région parisienne quelques semaines juste après avoir fait la connaissance de Cédric lors d’une fête. Tout est allé tellement vite entre les deux, qu’ils ont cru au destin. Cédric qui sortait d’une déception amoureuse avec sa compatriote avait juré de ne plus jamais vivre avec une Congolaise.

En mission pour le compte d’une agence Intérim dans une société de transport, Cédric est en arrêt amoureux suite à ce choc. Selon les témoignages de ses proches, Suzy sa conjointe qui ne travaille pas actuellement fréquentait trop le shop exotique du Pakistanais et a commencé à bénéficier des aliments à crédit.

Et c’est de là qu’est né l’attirance entre les deux. Le Pakistanais qui rêvait avoir une africaine dans sa vie n’a pas hésité à passer à l’action sans rencontrer de résistance. Suzy a vite cédé et les deux ont commencé à faire Cédric cocu.

Aujourd’hui, le Congolais se rend compte que toute la nourriture africaine que Suzy lui servait provenait du Pakistanais. Malgré la douleur amoureuse, ses compatriotes ont néanmoins les moments de se moquer de lui. Car pour eux se faire ravir la femme par un Pakistanais est trop fort.

Les relations amoureuses en France entre africains deviennent de plus en plus difficile dans un environnement d’égalité homme-femme. Certains compatriotes conseillent à Cédric de ne pas perdre la tête et de reprendre son boulot. «Donc c’est à cause d’une bordelle comme Suzy que tu ne veux pas gagner de l’argent ? » lui balance – t -on.