Covid en Afrique : les hypothèses avancées par l’OMS

0
584





Depuis le début de la pandémie de Covid, l’Afrique a été relativement épargnée. L’OMS avance plusieurs explications à cela.




C’est un fait, l’Afrique a moins subi la pandémie de Covid que les autres continents. De nombreuses explications ont été avancées ici et là, et l’OMS s’est à son tour penchée sur la question afin de tenter d’en comprendre les raisons. Après plusieurs mois d’étude et d’analyse, les experts de l’institution s’accordent sur plusieurs explications, d’autant que « depuis le 20 juillet, la région a connu une baisse soutenue des nouveaux cas de Covid-19 » comme l’explique un communiqué. Ce qui n’est pas du tout le cas ailleurs dans le monde.

Mais pourquoi l’Afrique dans son ensemble n’a connu que 35 000 décès causés par le Covid alors que ce chiffre correspond au nombre de pertes humaines pour la seule Italie ?

La première raison avancée par l’OMS : des mesures drastiques ont été prises dès le début de la pandémie, avec une limitation des déplacements. Aussi, à l’exception de la partie nord du continent, l’Afrique est relativement isolée du reste du monde, et les déplacements intérieurs fortement limités. La propagation du virus a de fait été moindre qu’en Europe notamment.




Par ailleurs « La pandémie s’est surtout manifestée dans une tranche d’âge plus jeune et a été plus prononcée dans quelques pays », souligne l’OMS. « La structure de la population fait une grande différence, insiste le Dr Moeti. Dans la plupart des pays africains, environ 3% de la population est âgée de plus de 65 ans. »

Qui plus est, le Covid-19 « ne se transmet pas très bien à l’extérieur et l’Afrique a une population importante qui est rurale et passe beaucoup de temps à l’extérieur ».