Covid-19 : plus de 56.000 ménages pauvres perçoivent les allocations à Talangaï et Makélékélé

0
773




Le paiement des familles pauvres et en détresse sociale des arrondissements 1 et 6 de Brazzaville a démarré le 23 novembre, en présence de la ministre des Affaires sociales et de la Solidarité, Antoinette Dinga Dzondo.





Dans le premier arrondissement Makélékélé, plus de 38 mille foyers précaires et en détresse sociale ont été sélectionnés, contre 19.526 identifiés à Talangaï. Selon le calendrier défini, les foyers précaires des deux arrondissements touchent les allocations d’urgence, prévues à hauteur de cinquante mille francs à chacun. Le paiement est assuré par une société privée de transfert d’argent qui a réquisitionné dix-neuf de ses agences pour servir les ayants droit. L’opération devrait durer dix jours.« Nous sommes venus pour lancer l’opération de paiement des ménages pauvres, identifiés lors des enquêtes de terrain, tel que prévu par le gouvernement dans le cadre des allocations d’urgence. Je vous prie de ne pas céder aux gens qui vous demanderont des pots de vin pour être servi », a déclaré la ministre Antoinette Dinga Ndzondo, s’adressant aux bénéficiaires.




Pour les familles, le geste du gouvernement, bien que symbolique, traduit l’amour qu’il a pour la population.

« Depuis des mois, nous attendions cette aide financière promise par l’Etat. Aujourd’hui, nous commençons à toucher cet argent. Nous exprimons toute notre gratitude à l’endroit du gouvernement », a signifié Alphonse, un habitant de Makélékélé.

L’allocation d’urgence covid-19 a été initiée par le gouvernement, après le confinement décrété dans le cadre de la riposte au coronavirus. L’objectif étant de soutenir, tant soit peu, les familles vulnérables dont la situation sociale s’est fragilisée à cause de la pandémie. L’opération va se poursuivre à travers le pays.