Covid-19 : le Congo reçoit cent mille doses de vaccin Sino pharm

Le ministre en charge des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso, a réceptionné le don de la Chine, le 10 mars à Brazzaville, en présence de ses homologues de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, ainsi que de l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin.

« Il faut qu’on se réjouisse de ce que le Congo vient de recevoir son premier lot de vaccin contre la maladie à coronavirus Covid-19. C’est la preuve que le gouvernement tient ses promesses », a déclaré la ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, en précisant que la campagne de vaccination débutera au cours du mois de mars.  

Pour sa part, l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, a signifié que cette donation de vaccins Sino pharm s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la promesse faite par le président Xi Jinping lors du sommet Chine-Afrique sur la solidarité contre la Covid-19.  

D’autres doses vont s’ajouter

Le Pr Alexis Elira Dokekias, deuxième vice-président de la Commission technique de la Task force, a indiqué que le Congo va recevoir une deuxième vague de vaccin constituée d’un million de dose de la part des Emirats Arabes Unis. D’autres vaccins vont provenir de l’initiative Covax de l’Unions africaine.

Signalons que le plan national de vaccination a été adoptée avec l’appui des partenaires. Selon le schéma prévu, la première dose sera injectée au cours de ce mois. La vaccination va se poursuivre au fur et à mesure que les vaccins vont arriver.

Les premières personnes à vacciner sont les agents de santé, la force publique, les personnes qui ont plus de cinquante ans qui souffrent des comorbidités, c’est-à-dire des maladies associées qui sont des facteurs aggravant de la Covid-19, notamment l’hypertension, le diabète, et d’autres personnes les plus exposées.

En définitive, le Congo attend deux à trois millions de doses de vaccin.