Congo : pays où même les voleurs font des dons médiatisés sur Télé Congo

0
1925

La philanthropie au Congo s’accorde désormais avec les détournements publics de ses promoteurs. Il n’est plus rare de voir des personnes reconnues voleuses des deniers publics tenter de se faire passer pour des généreuses auprès des orphelins et démunis. Des voleurs invitent la presse dont Télé Congo pour médiatiser leur bonté acquise subitement.

La majorité des personnes qui s’adonnent désormais à cet exercice humain du donner au Congo, ne le font pas par amour, mais par remord ou nécessité de plaire. Ces gens, à un moment de la vie, n’ont jamais pensé à aider les autres. Avec l’argent volé à l’État, ils veulent se faire bonne conscience, mais malheureusement, oublient de faire preuve de discrétion.

La période des fêtes de fin d’année est souvent l’idéale pour tous ces voleurs qui sillonnent des orphelinats et des arrondissements de la ville à al recherche des démunis accompagnés des cameras de télévision. En donnant leurs dons, ils se permettent de dire avoir un bon cœur et se soucier des autres.

Pour 10 frs volés à l’État, ils oublient juste contribuer au malheur des personnes qu’ils viennent en aide. Cet argent volé devrait servir à financer le secteur social afin d’éviter d’avoir des démunis dans la république. Entre 1991 et 1997, la fondation Congo Assistance avait arrêté ses activités avant de les reprendre au retour du pouvoir de Sassou. On peut facilement conclure que les fonds de cette ONG proviennent du Trésor Public.

Après avoir siphonné l’argent des retraités à la CNSS, Gildas Ambendet Nguesso s’est affiché comme le plus humanitaire de la ville. Les Congolais inconscients vantaient même sa bonté ignorant tout le mal qu’il causait à leurs parents à la retraite en leur privant de pension.

Depuis que la CNSS a mis fin à cette mafia, on ne voit plus le mécène Gildas Ambendet au chevet des pauvres. Des voleurs éhontés qui osent devenir philanthropes se croyant Djo Ebina.