Congo/Chine : 40.000 doses de vaccin Sinopharm pour les Fac

L’Armée populaire de libération de Chine a fait récemment à Brazzaville un don de 40.000 doses de vaccin ‘’Sino Pharm’’ aux Forces armées congolaises (Fac), pour vacciner les militaires, les policiers et les gendarmes afin de les protéger contre la pandémie du coronavirus, a-t-on appris de bonne source.

Ce don a été réceptionné le 25 mars dernier par le ministre de la Défense nationale, M. Charles Richard Mondjo, en présence du directeur central du service de santé des armées, le général de brigade Pascal Ibata, ainsi que de l’ambassadeur de Chine au Congo, M. Ma Fulin.

Selon le ministre Mondjo, «ce don marque la solidarité et l’amitié qui existent entre notre gouvernement, le peuple chinois, le peuple congolais, les Forces armées de libération de chine et les Forces armées congolaises et, généralement, toute la Force publique. C’est un geste d’amitié qui permettra à ce que nous puissions vacciner nos militaires, policiers et gendarmes, pour les protéger contre cette pandémie qui fait des ravages à travers le monde».

«La Chine, par ce geste, a montré qu’elle était aux premières loges, qu’elle était un pays qui entretient de bonnes relations avec le Congo et l’Afrique en général, et que la Chine est partout présente dans le monde et sur tous les plans, notamment économique, sécuritaire», a-t-il précisé.

Le général Mondjo a remercié l’ambassadeur de Chine au Congo, qui a travaillé activement pour que les personnels de la force publique reçoivent ces 40.000 doses et les seringues nécessaires à l’administration de ce vaccin. Il a demandé à l’ambassadeur Ma Fulin de transmettre leur amitié et leur solidarité à leurs amis de l’Armée populaire de libération de Chine, au gouvernement chinois et à son peuple.

De son côté, M. Ma Fulin a signifié que la coopération entre les deux armées est riche et cette donation traduit la volonté de la Chine de soutenir les Fac, surtout dans cette période de pandémie. C’est dans ce sens que la Chine fait ce don, a-t-il poursuivi.

A cet effet, l’acte juridique de remise et de réception de ce don a été signé par le ministre Mondjo pour la partie congolaise et l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, pour la partie chinoise, en présence du directeur de cabinet du ministre en charge de la santé, M. Florent Balandamio, et du chef d’Etat-major général des Fac, le général de division Guy Blanchard Okoï.

(ACI)