CHU : le directeur général entend équiper le service de cancérologie

0
729




Denis Bernard Raiche a effectué une descente au service de cancérologie du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville, le 3 décembre, pour s’enquérir de son fonctionnement.





Qualifié par le gouvernement de grand malade nécessitant des soins d’urgence, en raison des difficultés qu’il traverse, le service de cancérologie à l’image des autres services déjà visités présente toujours un tableau technique peu reluisant. L’objectif  de la visite est d’avoir l’information de première main concernant les problèmes qui minent ce service de cancérologie, mais aussi l’ensemble des services. A ce effet, les spécialistes évoluant dans ce service ont soumis leurs préoccupations au directeur général du CHU, accompagné de son staff. Elles concernent, entre autres, la prise en charge des patients notamment autour des trois pôles : le pôle chirurgical, de chimiothérapie et de radiothérapie.




Répondant  à ces doléances, Denis Bernard Raiche a notifié auprès de ses interlocuteurs que cette prise de contact relève d’une nécessité d’identifier les besoins afin de les prioriser. « Nous allons prévoir une séquence d’actualisation, non seulement des 12 milliards déjà décaissés depuis le 30 juin dernier par la BDEAC en matière d’équipement, mais aussi bénéficier de l’AFD d’un projet pour l’adduction d’eau en améliorant le sort des patients, mais aussi des employés, d’avoir un milieu sain et propre en ramenant l’eau qui est vitale  pour l’ensemble des services », a-t-il indiqué.