Chloroquine : Le Sénégal fabrique 2 millions de comprimés par jour, le Congo « crée » 125 voleurs par jour

0
773




Le Sénégal est entrain de gagner la bataille contre le Coronavirus sans prendre des mesures drastiques à l’instar du Congo par exemple. Pas de confinement, juste un couvre feu la nuit et des mesures d’accompagnement très efficaces. Au Congo, on assiste à la naissance des nouveaux voleurs autour du fonds de solidarité. Des dons sont détournés et les malades abandonnés.

L’usine de fabrication de comprimés de chloroquine, située à Rufisque, a repris du poil de la bête.

Selon Dr Cheikh Sokhna qui s’est confié à Iradio, il s’agit de prendre les devants et avoir des stocks. « On a une marge de sécurité car Medis fabrique 2 millions de comprimés par jour.




D’ailleurs, une rencontre est prévue aujourd’hui entre le personnel de l’usine et le ministre de la Santé et de l’Action Sociale. » Et Dr Sokhna d’indiquer que les 300 agents qui travaillaient à Médis ont saisi le ministre car, depuis 3 mois, ils n’ont pas reçu leurs salaires.Il indique par la même occasion que le portefeuille de l’usine est assez fourni car ils fabriquent des comprimés sous forme solide et sous forme liquide (sirops). Pour la plupart des travailleurs, l’Etat devrait racheter l’usine et aider le personnel à se remettre d’appoint.