Ce ministre de Sassou qui a payé 5 millions pour éviter que son sextape avec une mineure ne soit publié

La dépravation des mœurs s’est installée confortablement dans les instances dirigeantes du pays dont les ministres sont des portes étendard. Alors que tout le monde s’indigne de ce qui se passe à Dubaï avec les Africaines, à Brazzaville, les ministres ne cessent d’exceller dans la pédophilie profitant de leur rand social et surtout de la crise qui sévit au pays. Pris au piège, un ministre de l’actuel gouvernement a été contraint de payer la somme de 5 millions cfa pour que son sextape avec une mineure ne soit publiée.

Alors que toute l’indignation africaine pointe vers Dubaï, les pires exactions contre les filles et les garçons sont commises dans les capitales africaines par le plus souvent des responsables politiques ayant fait allégeance aux sectes maçonniques et surtout la sorcellerie.

A Brazzaville, un ministre de la république qui a en charge la gestion de la cité vient de débourser malgré lui la somme de 5 millions cfa pour ne pas être traîner dans la boue par une mineure et son entourage. La mineure soutenait avoir dans ses mains un sextape d’elle avec ce fameux ministre dans lequel, tout ce qu’on dénonce de Dubaï était pratiqué.

Après avoir menacé de mort la mineure, le ministre a dû céder face à la tournure que prenait la situation avec la fille déterminée ainsi que son entourage. Le ministre a vite compris qu’une main noire se cachait derrière ce chantage et que sa présence au gouvernement risquait de prendre fin brusquement avec l’humiliation qui suivrait.

Ayant les assurances d’une destruction totale de la vidéo et surtout la promesse de la victime de ne plus y faire recours, le vieux pédophile ministre est passé à la caisse et a versé les 5 millions convenus.