Brazzaville: les hôpitaux réquisitionnés par le gouvernement ne sont pas prêts

0
1014





Le chef de service administratif et des ressources humaines de l’hôpital de l’amitié sino-congolaise de Mfilou, Louis-Marie Dibatoula a déclaré le 23 mars à Vox que cet établissement ne disposait pas encore d’équipements, ni de personnel adéquat pour répondre à la volonté du gouvernement dans la lutte contre le coronavirus. Cet hôpital fait partie des deux réquisitionnés dans la capitale, mais attend jusqu’à mercredi que toutes les dispositions soient prises.

« Une grande équipe ministérielle s’est rendue ici hier dans l’après midi accompagnée par la ministre de la Santé pour effectuer la visite. Elle a signifié que c’est tout l’hôpital qui était réquisitionné. Il s’est posé la question de logistique, car il faut installer le matériel et mettre à notre disposition le personnel qui pourra se joindre à l’équipe médicale chinoise qui est sur place », a dit Louis-Marie Dibatoula à l’équipe de Vox qui s’est rendue sur les deux lieux.

Pour le chef de service administratif et des ressources humaines de l’hôpital de l’amitié sino-congolaise, il faut un personnel formé pour prendre soin des malades qui pourront être envoyés dans leur établissement sanitaire. « Les salles ne correspondent pas aux types de cas que nous pouvons recevoir. Ce sont des gens qui doivent être internés, il leur faut un dispositif adéquat. Nous osons croire que d’ici là le matériel sera arrivé. Je sais que la direction départementale de la santé de Brazzaville et notre direction sont à pied d’œuvre pour regarder avec le concours du ministère, le matériel qu’il faudra mettre à notre disposition pour recevoir les malades qui viendront d’un moment à l’autre », a-t-il poursuivi.




« Dans le cadre de la préparation des interventions de la phase 3 de la riposte au covid 19, le gouvernement réquisitionne ce jour les formations sanitaires comme l’hôpital de l’amitié sino-congolaise et la clinique municipale Albert Leyono pour le département de Brazzaville, en vue de leur réaménagement », a déclaré le Premier ministre Clément Mouamba dans sa déclaration du 21 mars après avoir annoncé le 4e cas atteint du coronavirus.

Jusqu’à ce jour, l’hôpital de l’amitié sino-congolaise et la clinique municipale Leyono ne disposent encore d’aucun équipement ni de personnel adéquat pour répondre à la volonté du gouvernement. L’apport du gouvernement est encore attendu dans les deux structures.