Bouenza: J.J Bouya investit dans la mort, il est le propriétaire foncier du cimetière privé de Kayes

0
1198




Quelle est cette mouche qui a bien piqué Jean Jacques Bouya, natif de Tongo dans la Cuvette, pour aller construire un cimetière dans la Bouenza? Rêve-t-il de la mort des populations de cette localité et non de la sienne? L’actuel ministre de l’aménagement du territoire, Jean Jacques Bouya est le propriétaire foncier d’où a été construit le cimetière privé de la localité de Kayes près de Nkayi.




Être gros c’est aussi la folie de penser toujours gros au risque de s’éclater. La boulimie monétaire de Jean Jacques Bouya n’a plus de limites au vu des nouvelles qui sont parvenues à notre rédaction. Celui qui a siphonné les 14.000 milliards des des générations futures a décidé d’accompagner cette même génération dans leur dernier demeure.

Jean Jacques Bouya, le natif de la Cuvette n’a jamais eu aucun projet d’investir dans la mort chez lui, mais est venu le faire dans la Bouenza. Le cimetière privé de Kayes où, un caveau coûterait quelques 150.000 frs n’a aucune importance aux yeux des autochtones habitués à inhumer les siens dans des domaines familiales.




D’où proviendraient alors des cadavres qui seraient dans ce cimetière privé de Kayes? Nkayi la ville de référence ne disposerait-elle pas d’un cimetière public? Bouya veut manger à tous les râteliers au Congo.