Bacongo : pourquoi les populations se moquent-elles de la faiblesse sexuelle dont souffre Isidore Mvouba ?

0
1719

« Zoba yo wa zola Tsoko, ah mbé Faiblesse sexuelle yé nandi ! ». C’est en substance ce qu’on entend dans ces deux arrondissements au sud de Brazzaville depuis que le président du parlement s’est illustré par un braquage électoral qui a conduit à la victoire de son fils inconnu à Bacongo. Pour elles, Mvouba agit ainsi à cause des frustrations sur sa vie sexuelle qui impacte durement sur sa femme Ukrainienne et ses nombreuses maîtresses.

Tous les secrets de la vie intime du président de l’assemblée sortent chaque jour à Bacongo et Makélékélé où les populations le considèrent comme leur ennemi numéro 1. «Un Noir qui trahit sa race n’est pas digne de confiance, un Lari qui trahit les siens est un moins qu’un chien » entend-on entre les populations.

Dans sa volonté de faire plaisir à ses amis de la Cuvette qui ont toujours rêvé d’une décadence du Pool, Isidore Mvouba a opéré le plus grand braquage électoral à Bacongo se mettant ainsi tous les fils de cet arrondissement. Même les filles ayant eu une aventure sexuelle avec lui délient leurs langues.

Isidore Mvouba souffre d’une faiblesse sexuelle qui hante sa vie depuis des années et toutes les tentatives de solutions traditionnelles ont échoué selon des témoignages qui lient ces échecs au Karma. «Il est entrain de payer sa trahison » disent les Lari. Pour eux, plus jamais Mvouba pourra connaître un bon plaisir sexuel dans sa vie et d’autres malheurs vont s’abattre dans sa famille.

Âgé de 73 ans, Isidore Mvouba souffre visiblement des effets du changement de la couleur de sa peau et surtout d’une faiblesse sexuelle aiguë l’ayant poussé à la haine contre ses propres frères Lari. D’ailleurs, les Lari en ont fait un sujet de moquerie ces jours-ci en le rappelant aussi comment son ami Denis Sassou Nguesso baise sa fille.