Zanaga : La chasse aux musulmans est ouverte

0
258




Après six ans de séjour en Égypte, Ngoulou Mpangou Frédéric René dégoutté du racisme avait décidé de rentrer chez lui au Congo. Ayant soumis l’idée d’ouvrir une mosquée dans son village afin de répandre l’Islam, il a bénéficié d’un soutien financier conséquent de son Imam et des frères musulmans, lesquels devraient suivre sa progression dans la foi au Congo. Une fois de retour dans son village natal à Zanaga dans la Lékoumou, il a commencé à capter quelques jeunes avant que les vieux du village ne lui rappellent à l’ordre dans une contrée où 100 % de la population nage entre le christianisme et l’animisme.

«As-tu déjà vu des chrétiens ouvrir des églises comme bon leur semble dans les pays arabes ?», a pu entendre l’actuel EL Hadj Ibrahim.




La décision de le chasser du village a été prise quand l’ex Ngoulou et actuel El Hadj Ibrahim a fait un appel à la prière, dérangeant le sommeil des villageois à 5h. Pour le chef du village, Ibrahim était allé trop loin, et son départ du village s’imposait. « Et comme tu insistes avec tes conneries, il est mieux que tu repartes là-bas, ou soit tu vas à Pointe-Noire où il y a cette histoire des musulmans ».

C’est justement à Pointe-Noire aux dernières nouvelles que Ngoulou vivrait dans le milieu musulman.