Une réunion fixe des prix des hydrocarbures produits au Congo

0
418




Les représentants des sociétés pétrolières et des experts se sont retrouvés au cours d’une rencontre organisée par la société Perenco Congo, du 10 au 11 juillet, dans la ville océane sous la direction du ministre des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystere Tchicaya, pour la fixation des prix des hydrocarbures. 

Conformément aux retrouvailles, les moyennes trimestrielles des prix fixés des hydrocarbures produits au Congo, arrêtées au cours de la réunion des prix du deuxième trimestre 2019, en dollars par baril, se présentent comme suit :

-Djéno Mélange : 68,9

-Nkossa Blend : 67,6

-Yombo : 71,6

-Nkossa Butane : 36,2

Nkossa Propane : 27,6

Les moyennes des différentiels des prix des bruts congolais, en dollars par baril, sont les suivantes :

-Djéno Mélange : 0,3 par rapport au Brent daté

-Nkossa Blend : -0,5 par rapport au Brent daté

-Yombo : 3,1 par rapport au Brent daté

-Nkossa Butane : 0,2 par rapport au butane North West Europe

-Nkossa Propane : 5,6 par rapport au propane MONT BEVIEU.

La moyenne trimestrielle des prix fixés des hydrocarbures lors de la réunion des prix du deuxième trimestre 2019 est de 68,5 dollars par baril, pour un différentiel de 0,3 dollars par baril.




Clôturant ces assises, le ministre Jean Marc Thystere Tchicaya a signifié que ces chiffres sont positifs même si cela reste encore fragile. Dans ce contexte, le gouvernement continue à mettre en œuvre sa politique de diversification des partenariats et de renouvellement des réserves. Dans le cadre des relations de la coopération bilatérale entre la Fédération de Russie et la République du Congo, deux sociétés majeures ont été clairement identifiées comme partenaires et vont intégrer notre périmètre d’activités.  Ces dernières interviendront respectivement dans le secteur de l’aval et de l’amont pétrolier. «Nous pouvons affirmer nonobstant la certitude du marché que le contexte économique pour notre secteur s’est amélioré, il est donc de notre responsabilité d’impulser une nouvelle dynamique d’emploi et de formation pour anticiper sur la relance de nos activités. Je suis conscient des efforts que vous avez déployés ces quatre dernières années difficiles,  les signaux positifs que vous opérateurs du secteur pétrolier voudraient bien envoyés particulièrement en termes de reprise de projets et d’emplois contribueront à  n’en point douté à redynamiser  le  secteur para pétrolier.  Nous ne pouvons pas décemment annoncer des chiffres positifs et laisser de côté nos jeunes compatriotes  qui  légitimement nous demandent  à travailler. Je vous invite donc sur la base des projets concrets en cours et à venir à améliorer encore plus vos politiques d’embauche et de formation, résorber le chômage est une responsabilité que nous avons en partage », a-t-il déclaré.