Un sportif congolais interdit par les Nguesso de ramener au pays sa Bugatti Chiron

0
1455

Un grand sportif originaire du Congo Brazzaville évoluant en Occident s’est vu contraint de renoncer à expédier au pays sa voiture de luxe Bugatti Chiron vers le pays. Les autorités politiques lui ont imposé un veto pour la simple raison qu’aucun membre de la famille présidentielle ne dispose de cette voiture au Congo et qu’il serait anormal de le voir circuler avec dans Brazzaville. Une déception pour ce compatriote qui ne comprend pas cette conception des choses de Sassou Nguesso.

l y a quelques années, la Masserati d’un Congolais vivant à Londres a été saisi de force par les services secrets et son propriétaire incarcéré. Le Parisien avait refusé de vendre de force son véhicule à Kiki Sassou. Il lui a été signifié ouvertement qu’aucun autre Congolais ne pouvait rouler avec ce genre de voiture dans Pointe-Noire en dehors de la famille présidentielle. Afin de mettre sa vie à l’abri du danger, il a vendu à un prix dérisoire sa voiture à Kiki Sassou.

Mais cette fois-ci, le véhicule n’est même pas arrivé à destination, vu que le propriétaire qui a des relations au sein du pouvoir a été averti en amant. «Tant que les Sassou Nguesso n’ont pas encore ramené une Bugatti Chiron ici, tu ne peux pas le faire au risque de te créer les problèmes!» lui a fait savoir un membre du clan.

Le Congo est devenu une monarchie Mbochis où tous les privilèges incombent à la famille présidentielle. Tout autre Congolais qui tente d’émerger dans une activité quelconque et qui échappe au contrôle du pouvoir est tout de suite confronté à toutes les entraves et peut se retrouver en prison. «Il faut te soumettre pour manger et être à l’aise!» est la phrase qu’on entend souvent.