Un médecin suspendu et une clinique fermée pour avoir refusé de soigner un bébé à Abidjan

0
214




Suite au décès samedi 4 janvier 2020 de Dally Mélissa Elisa, le bébé de 11 mois non pris en compte en réanimation pour une infection pulmonaire, le Ministère de la Santé Publique et de l’Hygiène Publique vient de fermer la Clinique GRAND CENTRE de Yopougon. Avec suspension du médecin fautif et de son équipe.

C’est dans la nuit du vendredi 3 janvier 2020, qu’une mère et son enfant arrivent dans cette clinique. La mère ne dispose que de la somme de 110 000 francs pour les soins de son bébé de 10 mois qui souffre de complications pulmonaires. L’enfant est aussitôt admis en chambre et le médecin traitant branche les appareils sur lui. Mais le bonheur de la mère qui pensait que son bébé bénéficierait de soins appropriés est de courte durée. Car, quelques minutes plus tard, le docteur revient vers la famille pour demander une caution d’1 million de FCFA pour les soins proprement dits.




Le problème, c’est que la famille n’a pas cette somme. Dans l’impossibilité de mettre l’argent demandé à la disposition du corps médical de cet hôpital, l’enfant ne bénéficiera pas de soins. Les parents, désemparés, n’ont d’autre choix que de supplier le médecin afin que celui-ci fasse le nécessaire pour sauver l’enfant. Non sans promettre que l’argent lui sera payé. Malgré ces supplications, le médecin aurait refusé. Ne sachant plus à quel saint se vouer, la mère décide de lancer un SOS sur les réseaux sociaux.

Alerté, le groupe “Bénévoles de Premiers Secours” (BPS) décide de prendre les choses en main. Les membres de cette association caritative contactent la clinique et l’assurent de la prise en charge de l’enfant par eux. Cependant, ils proposent de régler la facture le lendemain matin, c’est-à-dire le samedi 4 janvier 2020 puisqu’il était déjà 23h (la nuit du vendredi 3 janvier 2020) et que les agences mobile money étaient fermées.




Mais, selon les témoins, la clinique aurait opposé une fin de non recevoir à la requête des BPS. Faute de soin, le pire arriva. L’enfant rendra l’âme. Les parents, accompagnés des membres de Bénévoles de Premier Secours ont donc porté plainte contre cet établissement, qui a fermé ce mardi 7 janvier 2020 après-midi sur ordre du Ministère de la Santé Publique et de l’Hygiène Publique.