Un jeune tué et enterré par les policiers du PSP de Djiri.

0
1016




Le vendredi 24 août dernier, un jeune a été sauvagement assassiné par les policiers du PSP de Djiri qui l’ont enterré dans la petite savane au bord de la voie.

Les riverains ont été attirés par l’odeur que dégageait le cadavre mal enterré d’un jeune habitant le quartier. La veille, un riverain avait surpris quelques éléments du PSP de Djiri entrain de creuser un trou au même endroit, et l’avait trouvé suspect. C’est son témoignage qui a permis au chef de poste de procéder à l’arrestation des policiers ayant causé la mort de ce jeune.

Cette fois-ci l’accusation d’appartenance aux Bébés Noirs n’est pas passée, et les policiers seraient incarcérés, accusés d’assassinat.




Au Congo, la police croit détenir le permis de tuer grâce à l’impunité dont elle bénéficie de sa hiérarchie. Le pays étant politisé et militarisé à tous les niveaux.La mort de 13 jeunes dans un PSP est resté impuni à Brazzaville.