Un général de l’armée angolaise sème la panique à Kimongo

0
1248





Les incursions répétées de l’armée angolaise à Kimongo dans le département du Niari (sud) et ses environs est un sujet de discussion très répandu, ces derniers temps, au Congo-Brazzaville. Ce week-end, les habitants du village Pangui, à un jet de pierre de Kimongo, se sont fait une belle frayeur. Pour cause, la présence inopinée du général Delvatino Manuel de l’armée Angolaise dans leur village.

Certains habitants se sont mis à courir, pris de panique. La présence de l’officier angolais est interprétée comme une attaque potentielle de l’armée angolaise.

Selon une source policière, le général Delvatino Manuel, armé jusqu’aux dents, est venu se ravitailler en vivres à Pangui.

Sans y être invités, des militaires angolais conduisent régulièrement des opérations à Kimongo et ses environs, notamment dans le village Ilou-Panga.

La population s’interroge toujours sur les raisons qui poussent souvent l’armée angolaise à mener ces actions.




Les deux pays disposent chacun d’un poste avancé à la frontière.

Dans l’enclave de Cabinda, Luanda maintient un fort contingent de forces de sécurité dont les effectifs se montent à environ 4 000 hommes pour une population d’à peine 40 000 personnes, soit un soldat pour dix civils.