Trois policiers écroués pour avoir « liker » une publication de Brazzanews

0
835




 

 

On leur reproche avoir liké une publication critiquant la police et attrait à l’insécurité à Brazzaville.Les trois policiers ont passé cinq jours au cachot avant d’être remis en liberté et invité à la solidarité avec leur corporation.

Ces trois policiers évoluant au commissariat de Ouenzé,le cinquième arrondissement de Brazzaville ont été dénoncés par l’un de leurs collègues, qui parcourant la page Facebook du média Brazzanews s’est rendu compte de leurs likes sur une publication fustigeant le laxisme de la police face à la recrudescence des agressions dans certains quartiers de la capitale.



De façon unilatérale,leur supérieur a décidé de leur incarcération pendant cinq jours pour manque de solidarité avec le corps et complaisance avec les ennemis de la république. Des accusations fantaisistes qui ont fait rire le reste des policiers.

Dans sa plaidoirie,le commissaire a rappelé à la troupe la liberté de s’informer sur les réseaux sociaux,mais l’interdiction formelle de commenter et de liker les publications contre la police et la république. «  Nous tous,lisons Brazzanews,mais ne sommes pas obligés d’interagir » .



LEAVE A REPLY