Thierry Moungalla,obligé de passer une nuit sexuelle avec 2 pygmées mineures

0
2981




 

 

C’est dans la localité d’Indouo à quelques encablures de Sibiti où il possède une résidence que l’actuel ministre des médias et porte parole du gouvernement aurait passé une nuit riche en sexe en compagnie de deux jeunes filles autochtones mineures. Cette recommandation était du féticheur auprès de qui T.M se serait confié.

La logique au Congo pour faire partir de l’élite au pouvoir est de se blinder mystiquement et spirituellement. Le blindage divin étant mal vu par le clan Sassou,nombreux sont les satellites contraints de recourir à la magie noire dans l’espoir de se protéger,mais et surtout de bénéficier des avantages qu’offre le pouvoir.




Si l’appartenance à la franc maçonnerie est presque la condition sinae quanum pour se faire accepter dans la mangeoire,n’en demeure que la magie noire qui est étroitement liée à cette obédience en soit autre passage obligé.

Thierry Moungalla qui ne s’est pas gêné de trahir son mentor André Milongo,pour se retrouver chez Denis Sassou Nguesso,se serait rendu dans son village de Sibiti se blinder mystiquement face aux nombreuses attaques dont il faisait face de ses ennemis.

Pour ce faire,un certain Moukiama,habitant de Sibiti lui aurait conseillé un grand et discret féticheur opérant entre Sibiti et Mapati. Accompagné de deux de ses proches les plus fidèles, Thierry Moungalla se serait rendu discrètement chez le vieux Moundouma,solliciter protection.

Après plus d’une heure en aparté avec le féticheur Moundouma dans sa hutte un peu à l’écart de la cour,le ministre Moungalla est apparu tout en sueur avec deux œufs dans les mains.Le féticheur lui aurait demandé de n’adresser la parole à personne pendant les deux prochaines heures.

Alors qu’ils étaient assis dans la grande maison,le féticheur Moundouma aurait demandé à l’intermédiaire Moukiama de chercher deux filles mineures pygmées qui passeront la nuit avec le ministre.

Très actif et connu à Sibiti et environs,Moukiama n’a pas tardé à ramener au ministre deux mineures pygmées dans sa résidence de Indouo. Selon le témoignage de Moukiama,mal récompensé par Moungalla,ce dernier confierait aux deux œufs tous ses soucis et vœux en plein acte sexuel avec les deux jeunes pygmées.Chose que le ministre Moungalla exécuta à la lettre.

C’est vers le soir que la comitive se serait de nouveau rendu chez le féticheur Moundouma,qui a rassuré le ministre d’être solidement blindé.Après tous les efforts fournis,le villageois Moukiama n’aurait reçu à ce jour que 50000 frs des 300000 frs promis par Thierry Moungalla.