Thierry Moungalla conteste le rapport de l’OCDH sur les prisons

0
430




Le ministre congolais de la Communication et des Médias, Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement, se refuse à commenter les données du rapport de l’Organisation Congolaise des Droits de l’Homme (OCDH) qui dénonce l’insalubrité des prisons du pays et accuse l’ONG de « cabale politique ».

En publiant son rapport annuel 2019, l’OCDH a affirmé que les conditions de détention étaient « effroyables » dans les prisons du Congo-Brazzaville où l’on a enregistré un nombre important de décès entre 2017 et 2018.




L’ONG pense que ces conditions se dégradent davantage et l’accès aux prisonniers politiques se durcit.

Selon ce rapport, les prisons congolaises sont surpeuplées et insalubres. Dans cet univers règnent la maltraitance et la malnutrition. Dans cet univers règnent la maltraitance et la malnutrition.

L’ONG assure y avoir enregistré 30 décès pour la période 2017-2018.

Un rapport rejeté en bloc par les autorités congolaises.