Thierry Moungala gère ses « petites » avec les recettes nécrologiques de Télé Congo

0
1321




Ce ne sont pas les convictions, qui ont poussé l’actuel ministre porte parole du gouvernement, à poignardé au dos l’un des rares politiques intègres que fut André Milongo. Thierry Moungalla, avait juste compris qu’avec Sassou, la richesse était à sa portée. Et, comme son nouveau mentor, Sassou a fait du Congo son champ de maïs où ses proches se servent à volonté, TM pioche directement dans les recettes de la télévision publique pour gérer ses petites Kinoises et parisiennes.

Chaque jour, quand sa chargée de mission sort de la comptabilité de l’imposant immeuble vitré de Nkombo, avec dans son sac toute la recette du jour, Thierry Moungalla au téléphone est au courant du montant recueilli. A l’instant, il joue le rôle d’Albert Ngondo dans la répartition des gains entre ses petites makangou.




Quelques transferts de fonds vers l’Europe, Kinshasa et même Pointe-Noire sont les destinations finales de ce que Télé Congo gagne. Moungalla qui est persuadé que les mbochis font du pétrole ce que bon leur semble, pille autant que faire ce peu la chaîne nationale, débaptisée « Télé Foufou » à cause de sa nullité perpétuelle.

Le plus cynique des hommes est celui qui utilise même les recettes des communiqués nécrologiques pour gérer ses impulsions sexuelles anormales. Depuis que l’information a été publiée par le journal Le Patriote ( édité par un cacique du pouvoir), Moungalla crie au complot et tente d’en discréditer en le faisant passer comme de coutume pour un Fake News.




Les loups se mangent entre eux et se maîtrisent mieux. Ç’aurait été un média de la diaspora qui avait publié l’info, tout de suite on l’aurait attribué à leur aigreur contre le pouvoir de Brazzaville.

Moungalla à son âge se comporte comme un jeune qui vient de perdre la virginité et tire sur tout ce qui bouge, au point où ses proches s’en servent pour lui soutirer des sous.