Talangai: fief du PCT où les gens ne mangent qu’une seule fois le jour et boivent 3 bières de promotion

0
1361

En 2015, alors que la majorité des Congolais étaient opposés à un changement de la constitution qui allait consacrer la continuité du régime Sassou, Talangai a été une fois de plus l’arrondissement de Brazzaville qui a favorisé ce hold-up par son soutien massif à la bande à Denis Sassou Nguesso. On pouvait entendre de ses habitants que le Congo fonçait droit vers l’émergence avec à sa tête le Kani d’Oyo. Aujourd’hui, cet arrondissement est à la merci des érosions, inondations, du banditisme et surtout de la crise économique poussant ses habitants à ne manger qu’une seule fois par jour, mais à boire au moins 3 bouteilles de bière.

Malgré la présence d’un nombre considérable des détourneurs des fonds publics, le sixième arrondissement de Brazzaville traverse une crise économique très rude. Ces habitants, habitués à la facilité et partisans du moindre effort grâce au Trésor Public ont été contraints de revoir leur ration journalière qui est réduite à ce jour à un repas.

« Même les voleurs de la république ne sont plus aussi larges avec nous comme dans le temps ! » se plaint Gabin Oko, un habitant de Mikalou la Ferme, assis confortablement sur une terrasse avec trois bouteilles de Ngok. C’est une promotion à 1000 frs qui fait le bonheur des consommateurs.

A Talangai, des familles entières se contentent désormais avec un seul repas par jour, le plus souvent le soir pour boucler la journée. Tout le monde indexe la mauvaise gestion de la famille Sassou Nguesso, mais personne n’ose lever le petit doigt et préfère s’accommoder à cette souffrance imposée.

Le temps n’est plus où des jeunes de cet arrondissement projetaient tenter l’aventure à Pointe-Noire où un parent avait une société de sous-traitance pétrolière. La mauvaise gestion innée a eu raison de la majorité de ses sociétés.