Soixante lycéens préparent leur entrée dans les écoles United Word Colleges

0
196




Les candidats au test de sélection des élèves United Word Colleges (Uwc) ont passé, le 15 février à Brazzaville, leur examen en prélude à l’octroi des bourses scolaires aux meilleurs par les partenaires éducatifs étrangers.

Le niveau des candidats sera éprouvé par plusieurs disciplines, entre autres : le français, l’anglais, les connaissances Uwc et le développement durable. Une heure trente est la durée réservée par les organisateurs pour la composition de chaque épreuve.

L’intrusion de l’épreuve développement durable est la particularité de ce test pour cette année. Elle fait suite à la demande de l’Allemagne, un des pays donateurs de ces bourses scolaires. En effet, les candidats sont examinés sur la connaissance des concepts : tourbières, énergie solaire, gaz à effet de serre, fonds bleue, adaptation climatique, écologie et développement durable.




Les admis au test final bénéficieront des bourses scolaires des pays comme le Japon, la Chine, l’Italie, l’Allemagne, la Grande Bretagne et eSwatini précédemment appelé Swaziland. Le nombre de places à retenir est fonction de la disponibilité des bourses offertes par les partenaires.

Sur un total de soixante-seize candidats, on dénombre seize absents, soixante sont présents, parmi lesquels vingt-sept filles et trente-trois garçons. « Les candidats viennent tous des lycées publics. Ils sont âgés entre seize et dix-neuf ans. Ils doivent être reconnus intelligents à l’école », a expliqué Michel Mangouélé Béolé, président des Uwc.

Le test de sélection de ces élèves se passe sous haute supervision. Outre la présence des membres du jury, les candidats sont assistés par un expert du ministère de l’Enseignement primaire et secondaire notamment un délégué de la Direction des examens et concours (Dec) et de quatre encadreurs du Centre de langue Madiba Mandela.




Les United World Colleges sont un mouvement d’éducation comprenant dix-huit écoles internationales et des comités nationaux dans cent trente pays dont le Congo Brazzaville.

Il propose un programme sur deux ans équivalent aux deux dernières années du programme de l’enseignement secondaire, pendant lesquelles les élèves passent le Baccalauréat International. Au Congo Brazzaville, ce programme s’exécute depuis dix ans.

Créés par le pédagogue allemand Kurt Hahn pendant la guerre froide, leur but est de favoriser les échanges culturels. La première école créée est l’Atlantic Collège (Pays de Galles), inaugurée en 1962. Les étudiants sont sélectionnés à travers le monde en fonction de leurs mérites et de leur potentiel. Les écoles Uwc reçoivent des élèves boursiers ainsi que des élèves payant les frais de scolarité.