Sixième session ordinaire : Pierre Ngolo et Isidore Mvouba saluent les avancées réalisées

0
224




Clôturant la sixième session ordinaire administrative le 13 août à Brazzaville au niveau des deux chambres, les présidents de ces deux institutions, Pierre Ngolo pour le Sénat et Isidore Mvouba pour l’Assemblée nationale, sont satisfaits des succès réalisés par leurs chambres dans leur convergence de vue.

 

Sur la diplomatie parlementaire, Pierre Ngolo et Isidore Mvouba ont reconnu que celle-ci a connu des heures de gloire avec  la participation du Parlement congolais au Forum international sur le développement du parlementarisme tenu à Moscou en Russie du 1er au 3 juillet sous les auspices du président Vladimir Poutine.« La rencontre de Moscou a permis à notre Parlement de présenter les évolutions de la Constitution du 25 octobre 2015 qui place le dialogue et le partage comme des valeurs essentielles dans le processus démocratique et sur la voie du développement durable », a souligné Isidore Mvouba avant d’ajouter: « La participation de l’Assemblée nationale à cette activité diplomatique de haut niveau a permis de poser les bases d’une coopération interparlementaire mutuellement avantageuse avec la Douma d’Etat de l’Assemblée fédérale de la Fédération de Russie ».

Le président du Sénat, de son côté, a salué la participation remarquable du Sénat à la 20e réunion de l’Association des Sénats d’Europe tenue du 13 au 15 juin de cette année à Paris sur le thème « Le bicamérisme : un atout pour la démocratie et le dialogue euro-africain des deuxièmes chambres ».Toujours dans leur convergence de vue, ils ont salué l’ouverture les 11 et 12 juillet à Kintélé du sommet panafricain de haut niveau sur le financement du sida et de la santé sous le patronage de l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso. « Cela a une fois de plus été un succès de la diplomatie parlementaire », ont-ils indiqué.




En effet, les deux présidents se sont réjouis du fait que les deux chambres ont participé à la consolidation de l’édifice législatif et aussi à trouver des solutions de sortie de la crise économique et financière dans laquelle est plongé le Congo depuis près de six ans. « Je voudrais, avec votre permission, saluer avec déférence le président Denis Sassou N’Guesso pour la pierre qu’il apporte, pour la clé de voûte qu’il taille de main de maître, avec sérénité, patience et courage au bénéfice du peuple congolais et du Congo appelé à devenir comme le petit poisson, un grand au sein de l’Afrique », a rappelé Isidore Mvouba.

Les deux présidents n’ont pas manqué de saluer l’accord signé avec le Fonds monétaire international (FMI).  « Sous la conduite éclairée du président Denis Sassou N’Guesso, les forces positives, les forces du progrès ont triomphé de l’adversité. Depuis le 11 juillet 2019, le Congo a signé avec le Fonds monétaire International un accord de facilité élargie de crédit facilité à visage humain puisqu’il préserve le social et l’Assemblée nationale qui postule à être le chevalier blanc de la bonne gouvernance, doit donner la mesure de son talent pour que, dans trois ans, le Congo retrouve ses équilibres macro-économiques », a laissé entendre le président de l’Assemblée nationale.

Les deux chambres ont ensuite exhorté le gouvernement au respect scrupuleux des recommandations arrêtées lors du débat d’orientation budgétaire et à engager sans délai et avec détermination les négociations avec les traders. « Ces recommandations exigent, une fois de plus, une meilleure gouvernance économique et financière et requièrent, de la part de l’exécutif, des réformes susceptibles de stimuler l’inclusion et renforcer la résilience ». Pour rappel, quinze affaires ont été adoptées à l’Assemblée nationale et quatorze au Sénat