Siafoumou : un féticheur fait louer des abeilles à 5000 frs pour punir les policiers escrocs




A terre jaune à Siafoumou, un féticheur de Bambama dans la Lekoumou a trouvé la solution pour se venger des policiers qui prennent plaisir à harceler les pauvres habitants avec cette affaire de masques et gel hydroalcoolique. Pour une modique somme de 5000 frs à discuter, et avec des indications précises sur le policier escroc, il fait louer des abeilles qui iront saluer l’escroc.




Chaque jour au Congo, on apprend des choses qui étonnent plus d’un. Ayant eu le laisser-aller de leur hiérarchie pour racketter les populations, les policiers Congolais, ne se cachent plus. Dans leur volonté de nuisance, ils accèdent même dans les parcelles pour vérifier si le port de masque est respecté. Depuis quand des personnes cohabitant ensemble sont obligées de porter les masques chez elles ? Une aberration d’une police remplie d’illettrés et délinquants.

A Dolisie, un ex agent des eaux et forets a été raflé devant son domicile et obligé, faute d’argent d’exécuter des travaux forcés qui lui ont coûté la vie. Il était en convalescence. Des faits similaires sont dénoncés chaque jour par les populations abandonnées à leur sort.Le Coronavirus s’est transformé en un grand business au Congo.




Pendant que les autorités détournent les fonds et dons recueillis, les policiers eux, s’acharnent sur la population. Nulle part, il a été notifié le paiement d’une amende pour le non port de masque, mais la police congolaise en a fait un hobby.

Des comportements que Maître Ngoma, un féticheur de Bambama, vivant à Terre jaune veut éradiquer grâce aux pouvoirs légués par ses ancêtres.Victime lui-même, il a envoyé des abeilles aux deux policiers qui l’ont arnaqué ses 3000 frs à Koufolie. Défigurés, les deux escrocs policiers seraient venus lui demander des excuses.




Désormais, Maître Ngoma, prête ses services à tout congolais qui serait victime d’une arnaque policière. Pour ce faire, il faudrait à la victime d’avoir des références exactes du policier et s’acquitter de la somme de 5000frs.