Si les promesses de Sassou étaient de l’argent, le Congo serait le pays le plus riche d’Afrique

0
1136

Le Congo a eu la malchance d’avoir vu naître un groupe de personne sur son sol ayant décidé de le piller sans pitié et de faire souffrir la majorité de ses vrais fils. Après 61 ans d’indépendance, 95 % des Congolais vivent sous le seuil de la pauvreté à cause de ce groupe de gens. Depuis qu’il a lancé sa folie causée par les substances toxiques de l’autosuffisance alimentaire d’ici à l’an 2000 dans les années 80, Denis Sassou Nguesso incarne le mal Congolais. En comptabilisant la kyrielle de ses promesses, on vivrait dans un paradis si elles étaient réalisées.

Dans les années 80, les propagandistes du PCT ont embêté les Congolais avec les panneaux publicitaires dans toute la ville de Brazzaville montrant le dictateur Sassou Nguesso, aubergine à la main annonçant une autosuffisance alimentaire d’ici à l’an 2000. Plus de 30 ans après cette promesse ou ce rêve d’un mégalomane, c’est le Cameroun voisin sans tambours ni trompette qui a réussi ce pari de l’autosuffisance alimentaire.

Le Congo avec toujours Denis Sassou Nguesso au pouvoir continue d’importer 90 % de sa nourriture et même les tentatives du clan de l’Alima d’imposer leur bon bœuf ont échoué. Trahi par son idiotie et incompétence, Denis Sassou Nguesso ne s’est pas lassé d’aligner promesses sur promesses quand bien mêmes aucune n’est réalisée.

Son dernier grand rêve d’un Congo émergent sans électricité en 2025 a été classé dans les tiroirs comme son autosuffisance alimentaire des années 80. Mais entre temps, de nombreuses promesses ont été faites par le tyran d’Oyo.

La plus précieuse et vitale pour le pays qui est celle de l’unité nationale a été un gros échec et le tribalisme du clan d’Oyo n’est plus que palpable dans la société Congolaise. Tous les secteurs vitaux de la Nation sont à terre malgré les promesses lors des années de l’Éducation, Santé etc.

L’arnaque la plus bête dont les propagandistes n’en parlent plus aura été celle de la nouvelle république après le referendum d’Octobre 2015. Cette nouvelle république est devenue plutôt la promotion des voleurs et des anti valeurs. Citer ici toutes les promesses de Sassou Nguesso nous prendra des lignes et des lignes. Si ces promesses étaient de l’argent, le Congo serait le pays le plus riche d’Afrique.