Sassou peut nommer Jésus Christ 1er ministre,le Congo n’avancera jamais

0
2911




 

 

Une personne sérieuse et normale ne reviendra jamais vers celle qui lui a pardonné une dette colossale qu’elle était incapable de solder. Mais il y a un homme malheureusement quelque part dans un beau pays ( qu’il a bousillé) qu’on appelle Denis Sassou Nguesso qui l’a fait. Résultat : le vrai problème du Congo,c’est lui.

Le groupe Ivoirien Magic System avait chanté «  premier Gaou n’est pas Gaou,c’est deuxième Gaou qui est gnata ».Un refrain que l’actuel numéro un du Congo s’est approprié à base d’incompétence successive et héréditaire.

Moins de 10 ans après avoir bénéficié de l’effacement total de la dette Congolaise par les institutions financières,Denis Sassou Nguesso est revenu encore vers elles pour s’endetter. Même le plus idiot de Kinkala ne peut commettre cette bêtise propre d’un Mamadou ou Toto.




L’effacement d’une dette permet normalement à un État de se relancer car libéré de certaines obligations envers ses créanciers.Mais au Congo Denis Sassou Nguesso en a profité pour s’enfoncer de plus belle par des choix inadaptés et surtout le vol à volonté.

Des politiques ayant sacrifié l’avenir de plusieurs générations des Congolais qui ne savent plus à quel saint se vouer.Bien que conscient de son incompétence et de sa caution intellectuelle nulle Denis Sassou Nguesso ne pense pas lâcher le morceau.

De ce fait,il a fait recours à un autre ancien mauvais gestionnaire pour tenter de le sauver.En nommant Clément Mouamba comme premier ministre,Sassou Nguesso croyait endormir comme il sait le faire ses partenaires économiques.

Avec l’obtention du statut PPTE,on a tout entendu sur Télé Foufou.Des journalistes propagandistes nous faisaient avaler que cette faveur du FMI allait permettre au chef de l’État de développer le pays,lui qui est un grand bâtisseur. Aujourd’hui,ces mêmes journalistes sont incapables d’être lucides et défendent encore les négociations avec le FMI tout en jetant de nouveau des fleurs à celui qui en est la principale cause,à savoir Denis Sassou Nguesso.

Mais au Congo l’unique et vrai problème s’appelle Denis Sassou Nguesso. Il peut même nommer Jésus Christ à la tête de la primature,le Congo n’avancera jamais tant que lui sera là.