Sassou Nguesso toujours dans la manœuvre en RDC

0
1375




 

 

Venue de la République démocratique du Congo (RDC), la délégation conduite par Mgr Marcel Utembi Tapa s’est entretenue, le 9 janvier à Brazzaville, avec le président de la République et président en exercice de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (Cirgl), Denis Sassou N’Guesso.

Au sortir de l’audience, le secrétaire général et porte-parole de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cénco), l’abbé Donatien Nsholé Babula, a indiqué que la crise politique que traverse la RDC oblige les autorités de  ce pays à solliciter le concours des pays amis et voisins. Leur implication, a-t-il ajouté, apportera quelque chose de positive dans la perspective de satisfaire les aspirations du peuple congolais.




« C’est pourquoi nous avons  pensé rencontrer le président Denis Sassou N’Guesso qui est également le président en exercice  de la Cirgl, parce qu’il est chargé du suivi du mécanisme paix et sécurité en RDC et  dans la Région des Grands Lacs, en vue de  partager avec lui nos convictions qui se résument à ce qu’il est indispensable de mettre en application l’accord du 31 décembre 2016 qui prévoit l’organisation des élections générales libres et transparentes pour arrêter la crise en RDC », a-t-il expliqué.

La marche du 31 décembre dernier à Kinshasa, a-t-il renchéri, a été un fait qui ne doit pas être négligé ; car si l’on n’y prend garde, la RDC pourrait vivre le pire.

En outre, l’orateur a précisé que le président du Congo, Denis Sassou N’Guesso, s’est montré très attentif au message délivré par ses hôtes. Le chef de l’Etat congolais a déclaré qu’il ferait tout ce qui est de son pouvoir pour que les élections aient lieu en RDC en décembre 2018.