Sassou Nguesso rassure les Congolais que le pays sera bel et bien émergent en 2025

0
1185

On a que les dirigeants qu’on mérite dit-on souvent bien que le cas du cas du Congo devient spécial du fait d’avoir plutôt un fou à sa tête. Alors que tous les indicateurs sont au rouge et que le pays est aux aguets d’une aide financière du FMI pour sortir du trou profond dans lequel le régime l’a plongé, son leader, Denis Sassou Nguesso a néanmoins le toupet de se vanter de sa gestion et de rassurer les populations que le Congo sera bel et bien émergent en 2025. «  Ce papa doit prendre une herbe bizarre pour avoir ce genre d’idées! » a réagi un jeune militaire de la DGSP qui a suivi la conversation.

Les dernières pluies à Brazzaville et Pointe-Noire ont fait des dégâts et rendu impraticables plusieurs routes et ruelles. Le 28 novembre dernier, le 63e anniversaire de la proclamation de la république a été fêté sans électricité et eau potable. Les écoles du pays ne le sont que de nom et la dépravation a élu domicile dans toutes les couches de la société.

Au CHU de Brazzaville, les médecins laissent mourir les malades et chaque vendredi on se rend compte de la dépendance totale des populations aux caprices des commerçants Ouest-Africains. Des licenciés sortis droit de Marien Ngouabi vendent dans les marchés ou sont ouvriers des commerçants moins intelligents Ouestafs ou Libanais.

En un mot aucun signe d’une émergence à l’horizon n’est visible dans ce Congo qui s’enfonce chaque jour, mais l’Empereur est trop sûr de son rêve utopique d’un Congo émergent en 2025.

Denis Sassou Nguesso l’a rappelé lors d’une rencontre avec quelques invités dans sa résidence de Mpila. « Le chemin de l’émergence en 2025 est irréversible » a-t-il insisté face à l’étonnement de ses interlocuteurs plus réalistes. Sassou est l’unique qui croit à son émergence promise avec faste quelques années antérieures. Pourtant même ses fanatiques aveugles n’en parlent même plus. Allons seulement !