Sassou Nguesso, l’unique président africain qui rêvait devenir Mundélé

0
1087




Le plus grand regret du charlatan d’Oyo a toujours été celui de ne pas avoir fait de longues études à cause de ses limites intellectuelles et financières. Un regret qui s’est métamorphosé en complexe d’infériorité pour celui qui a toujours rêvé être comme les colons bancs qu’il appréciait dans son enfance.




Ce complexe ayant été au minima été anéanti avec son accession au pouvoir, Denis Sassou Nguesso, n’a pas hésité à prendre les armes et marcher sur les cadavres des Congolais pour reprendre le trône qu’il croit être sa propriété. Ignorant dirigé un pays multiculturel et de tous, il se comporte comme un monarque et défenseur de l’avenir des Mbochis.




Alors qu’il se dégage dans le monde afro, un sentiment d’orgueil pour nos origines, Denis Sassou Nguesso, lui traverse de l’autre côté pour ressembler au colon. Tout un président de la république qui s’adonne au blanchissement de la peau. Il y a quelques jours, les services des douanes de l’aéroport Roissy Charles Degaulle ont saisi un important lot de produits éclaircissant de la peau en provenance des États-Unis et à destination du Congo. Une commande la présidence de la république.




C’est une honte de voir les africains se moquer de la couleur de la peau du président du Congo. L’exemple vient du chef dit-on souvent, mais celui qui dirige le Congo est un mauvais exemple en tout. Outre le décapage de la peau, Denis Sassou Nguesso fait aussi la promotion du vol, des assassinats, emprisonnement, clientélisme et surtout de la coupure de l’internet pendant les élections.