Sassou conseille Faure d’inventer un motif pour emprisonner Tikpi Atchadam

0
7161

 




 

Le plus sadique des espèces encore vivantes en Afrique Denis Sassou Nguesso semble oublier que la volonté du peuple est celle de Dieu aussi.Jaloux de voir le peuple Togolais demander plus de liberté et la fin de la tyrannie de la famille Gnassimbé,il a demandé à son fils maçonnique Faure de créer un motif d’atteinte à la sûreté de l’État pour mettre au placard le grand leader Tikpi Atchadam.

La détermination et patriotisme de Tikpi Atchadam ne sont pas du goût de certains dictateurs Africains conscients que leurs pouvoirs ne sont pas assis sur des bases démocratiques et surtout usurpés au peuple. C’est le cas du plus vieux dictateur d’Afrique Centrale,Denis Sassou Nguesso,qui met son cerveau défaillant au service de Faure Eyadema.

Denis Sassou Nguesso est celui qui a malheureusement initié Faure Eyadema dans la franc maçonnerie africaine caractérisée par la sorcellerie. De ses nombreux voyages à Oyo au nord du Congo,Faure a appris de Sassou qu’un bon chef est sans cœur et doit primer le sang sur tout.

C’est dans cette optique que Sassou n’a pas hésité à renverser par les armes au prix des cadavres des Congolais le premier et unique président élu démocratiquement du pays .Et depuis,il a instauré une dictature sauvage dont la nouvelle appellation est fantaisiste.La nouvelle république.




Battu comme un bon tocard aux élections présidentielles de mars 2016,où il n’a recueilli que 8 % des suffrages exprimés. Sassou s’est autoproclamé vainqueur et fait emprisonner le véritable gagnant de cette élection en lui collant un motif d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Eat et détention des armes de guerre.

C’est la même stratégie qu’il a demandé à Faure d’appliquer pour neutraliser son opposition dont la détermination menace son pouvoir. La chute de Faure Eyadema pourra donner des idées au peuple Congolais très fatigué de Denis Sassou Nguesso et son clan.

Mais cette stratégie a du mal à passer au Togo où l’opposition utilise les moyens pacifiques malgré la répression sauvage du pouvoir. Le Togo n’est pas un royaume ni la propriété privée des Eyadema et Sassou Nguesso doit le comprendre et arrêter de contaminer sa bêtise en Afrique de l’Ouest où la limitation des mandats présidentiels est une vertu.