Sassou, l’unique qui a sacrifié trois générations des Congolais à cause de son égoïsme

0
900

Depuis qu’il a réalisé son rêve de présider aux destinées du Congo, Denis Sassou Nguesso a ravi la vedette à tous les diables du pays en incarnant à lui seul le mal. Il est à la base du sacrifice de trois générations des Congolais et s’entête à continuer à aligner des victimes. Bien qu’il a bénéficié d’autant de booms pétroliers et financements extérieurs, l’Empereur a crée une classe des pauvres éternels Congolais.

C’est au Congo pétrolier qu’on peut naître, grandir et mourir sans avoir eu un emploi digne, sans avoir savouré de l’eau potable. Avec Sassou Nguesso au pouvoir, des personnes ayant obtenu des diplômes universitaires ont fini comme simples employés des commerçants Ouest-africains ou vendeurs au marché.
Toute la génération des années 80 -90 n’a pas pu profiter des ressources naturelles du Congo et leurs enfants subissent la même chose. La génération 2000 a échoué dans la délinquance pour certains et homosexualité pour d’autres à défaut de quitter le pays.
Jadis un pays formateur en Afrique Centrale, le Congo assiste impuissant comment ses enfants sont même fières d’aller étudier au Burundi, Bénin, Tchad et même au Sud Soudan. Revenir au pays volontairement après ses études à l’étranger est devenu un challenge pour les Congolais.
Trouver un emploi par ses propres mérites a fait face au clientélisme avec les résultats que l’on sait. Le plus triste est de voir ce président insister dans les mêmes erreurs alors qu’il a encore le temps de se remettre en question. On ne peut martyriser un peuple éternellement.