Sassou aurait sifflé 9 petites Guinness avant de prononcer son discours sur l’état de la nation

0
1424




Bourré  comme un polonais, c’est ainsi que le chef de l’Etat se serait présenté devant les deux chambres du parlement réunies pour le discours sur l’état de la Nation. Bien avant de quitter le palais présidentiel le 29 décembre dernier, Sassou Nguesso, aurait demandé un casier de Guinness, pour dit-il boosté ses pulsations et mieux affronter les parlementaires et sénateurs. La suite est connue de tous…

Devant les sénateurs et députés, Denis Sassou Nguesso s’était présenté tout bourré pour lire son discours sur l’état de la Nation. Un discours, dans lequel, on a pu retenir du député Makosso, que Sassou avait réaffirmé son attachement aux antivaleurs.




Comme chaque année, Denis Sassou Nguesso, est venu raconter des bobards pendant près d’une heure devant des hommes politiques qu’il a rendu idiots à volonté. On a vu ces gens l’applaudir quand il a annoncé frapper tous les voleurs de la République, peu importe leur statut.

Dans un pays où le vol a été institutionnalisé par lui-même Sassou Nguesso et dont les principaux réfractaires sont ses enfants et proches, des vrais parlementaires n’auraient jamais applaudi.

On se demande parfois, qui fait lire à Sassou Nguesso ces bobards, et pourquoi lui-même se laisse emporter dans la bêtise ? Chaque année, des bobards se suivent sans que l’on assiste à des conséquences directes. Année de la santé, de l’éducation, de la rigueur, patati patata dans zéro.




S’il fallait appliquer les mesures promises, Denis Sassou Nguesso se constituerait prisonnier lui-même, avant que son clan ne le suive. Pourtant, c’est sous l’influence de la boisson que des vérités sortent, mais chez Sassou, ce sont plutôt des bobards….