Sassou : 35ans au pouvoir et incapable de construire ne fut ce qu’une autoroute de 10 km

0
814




La valeur d’un homme se résume par ses actes et son comportement et les grands hommes de ce monde ont laissé des traces positives durant leur parcours. Tout les rwandais se souviendront toujours de Paul Kagame autant les congolais parleront du mal de Sassou après sa mort.

Denis Sassou Nguesso a réussi où nombreux ont échoué, à savoir être un incompétent notoire adulé par les siens.




Alors qu’il lançait les travaux du barrage d’Imboulou contre l’avis des spécialistes, on pouvait entendre ici et là, que plus jamais Brazzaville ne souffrira du problème de délestage. La réalité est têtue et aujourd’hui personne n’ose en parler, mais continue encore d’aduler le même menteur.

Les délestages bien au contraire se sont aggravés à Brazzaville au point où au domicile du DG de la compagnie d’électricité on remarque la présence d’un puissant groupe électrogène.

Un voyage entre Abidjan et Grand Bassam ( 40km), on peut apprécier l’autoroute construite par Alassane Ouattara à qui Sassou avait fait un prêt de 100 milliards. Sassou qui passe son temps à voyager est même incapable de copier ce qu’il voit chez les autres.




Depuis qu’il s’est autoproclamé bâtisseur infatigable, on ne voit pas une autoroute ne fut ce que de 10 km au Congo. Lui qui a érigé le tribalisme en mode de gestion n’a pu profiter de la géographie favorable entre Ngo et son propre village Oyo pour y construire une autoroute digne de ce nom. Mais, vieux Nyongologue se réfugie dans les discours vides que ses adeptes aiment tant.

Ah ! au moins il a construit dit-on un cimetière moderne familial à Edou