Sangha : sécurisation des recettes fiscalo-douanières

0
313




Après les localités de Ouesso, de Pokola et de Kombé, deux nouveaux Guichets uniques de dédouanement(GUD) viennent d’être inaugurés, le 29 juillet, à Cabosse et Souanké dans la Sangha, le deuxième pôle économique du Congo.

Avec l’ouverture de cinq GUD dans le département de la Sangha, le gouvernement entend sécuriser les recettes publiques et simplifier les formalités de dédouanement, tout en modernisant l’administration. À l’instar des autres localités du pays, l’encaissement des frais douaniers et la gestion simplifiée des formalités douanières sont assurés par la Banque postale du Congo (BPC).

En effet, le processus de modernisation des services douaniers lancé depuis trois ans vise à transformer de manière durable les habitudes de travail, à remédier à la lenteur administrative et à améliorer les relations entre l’administration et les opérateurs économiques. Mieux, les pouvoirs publics vont devoir s’atteler à l’analyse des risques et la lutte contre la fraude dans cette localité à vocation forestière, cacaoyère et caféière.




Pour le directeur général des douanes et droits indirects, Guénolé Mbongo Koumou, le processus en cours permet à l’État de pouvoir s’implanter partout où l’activité économique est constante, notamment à Cabosse et Souanké, à 31 km de la frontière avec le Cameroun. Cela permet au pays, a rassuré le commis de l’État, de mobiliser les ressources financières et éviter la perte des gains.

« La Sangha est une zone très étendue. À Souanké, par exemple, nous avons la Société d’exploitation forestière Yuan dong qui exerce dans le bois et celle-ci était obligée de se déplacer à Ouesso pour faire ses déclarations. Il est de notre devoir d’ouvrir ces GUD de proximité, en modernisant en même temps l’administration afin  d’éviter l’évasion des recettes fiscalo-douanières », a estimé le directeur des douanes.

Le sous-préfet de Souanké, Bernard Engouali, quant à lui, s’est montré rassurant pour l’impact socio-économique que l’installation de ces structures bancaires produira à long terme sur sa localité. « La mise en service à Cabosse et Souanké des GUD va sans doute booster l’économie locale et faire éclore les nouvelles habitudes, celles liées à la bancarisation de nos épargnes », s’est- il réjoui.




Notons que la coupure du ruban symbolisant l’inauguration des deux Guichets uniques de dédouanement et des agences de la BPC a été exécutée par le préfet du département de la Sangha, Gilbert Mouanda-Mouanda. Cette double cérémonie a eu lieu en présence du directeur de cabinet du ministre des Finances, Henri Loundou, et de son collègue des Postes, de la Télécommunication et de l’économie numérique, Franck Siolo, de l’administrateur maire de Souanké, Donatien Bio, ainsi que des sages et notables.