Retour au bercail de 180 congolais bloqués au Maroc et en Afrique du Sud

0
341





Après plus de cinq mois passés en Afrique du sud et  au Maroc, à cause du confinement dû à la pandémie du coronavirus,  les quelque 180 Congolais ont regagné le pays le 21 juillet. Ils ont été accueillis à l’aéroport international Maya Maya par le ministre des Affaires étrangères et des Congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso. 




Dès leur arrivée à l’aéroport international de Maya-Maya par le vol  Ethiopian Airlines, chaque passager a été soumis à la prise de la température corporelle, la désinfection des mains avec la solution hydro-alcoolisée. Ces derniers ont présenté leurs résultats du test covid-19 effectué avant l’embarquement.

Ces Congolais qui ont passé le confinement à l’étranger, alors qu’ils devraient rentrer dans leur pays dont 61 en Afrique du Sud et 121 en provenance du Maroc, ont remercié les autorités congolaises pour  l’initiative qui a permis leur rapatriement. « Nous avons beaucoup souffert pendant le confinement à l’étranger. Mais nous sommes heureux de regagner notre patrie, malgré toutes les difficultés rencontrées pendant cette période », s’est exclamé Lydie Kimbembé.




Les citoyens congolais venus de l’étranger ont encouragé le gouvernement à poursuivre cet élan afin que les congolais qui se trouvent encore d’autres pays puissent retourner au Congo. « Beaucoup de Congolais à l’étranger souffrent pendant cette période de pandémie à coronavirus, notre souhait serait que les autorités intensifient cette initiative afin qu’ils regagnent le pays », a fait savoir Brénol  Ongouo revenu de l’Afrique du Sud.

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso a indiqué  que longtemps les pensées du gouvernement n’étaient fixées que sur eux. « Nous nous sommes investis afin que vous puissiez regagner le pays, car on est mieux que chez soi », a-t-il dit.