Rébellion maçonnique à Mpila : plusieurs frères de la Loge refusent pour décembre de sacrifier leurs familles

0
15814

La fin de l’année approche et les mêmes conditions refont surface dans la Loge maçonnique du Congo où les règles de la sorcellerie y ont été introduits par Jean Dominique Okemba et son son oncle Sassou Nguesso dans le seul but de ramener tous les membres à la soumission totale. 2021 tirant vers sa fin, un circulaire a été envoyé à quelques membres de la Loge pour s’acquitter de leurs obligations annuelles de sacrifices humains. Une rébellion serait en cours dans la Grande Loge du Congo avec des membres qui refusent catégoriquement de continuer à satisfaire les caprices de la hiérarchie.

Plusieurs francs-maçons Congolais qui profitent des avantages que leur offre la Loge refusent de se plier aux obligations maçonniques Congolaises relatives aux sacrifices humains de fin d’année. Ils l’ont fait savoir à Jean Dominique Okemba en personne en apportant les textes régissant cette secte venus d’Europe.

Mais au Congo, on leur a rappelé que les choses sont différentes et celui qui profite de leur pouvoir doit aussi s’acquitter de ses devoirs en sacrifiant des membres de sa famille. C’est à travers un circulaire interne et confidentiel que JDO a rappelé à ces membres leurs obligations avant de les recevoir en privé dans leur siège au plateau des 15 ans.

Dans un tête à tête houleux, on a vu pour la première fois des membres s’opposer farouchement au Grand Maître JDO qui a insisté sur ces sacrifices humains qui vont vivre leur Loge. «  Vous ne pouvez pas profiter de la Loge et refuser de respecter les règles établies et accepter par vous-même à votre adhésion » a conclu Okemba qui a aussi rappelé les sacrifices de quelques membres influents dont lui-même et le chef de l’État.

Chaque décembre selon les membres de la Loge du Congo, sont choisis quelques uns parmi eux qui doivent livrer un membre de leurs familles. Mais avec le temps, tout le monde prend des dispositions dans les familles en se réfugiant dans les prières et parfois même dans la tradition afin de ne plus être proie facile, et cela complique la tâche des francs-maçons dont beaucoup sont morts dans leur tentative de sacrifier.

Chaque fin d’année selon les indiscrétions, la Grande Loge du Congo a besoin de quelques 25 cadavres pour assurer son bon fonctionnement. Ce sont les membres qui apportent le grand nombre et cette année tout semble se compliquer à cause de cette rébellion.