RDC / Scandale sexuel : Héritier Watanabe et son amante conduits en prison

0
1176





Une nouvelle étape franchie dans l’affaire de scandale sexuel qui secoue la République démocratique du Congo depuis maintenant plusieurs jours. Le musicien Héritier Watanabe et son amante Naomie, principaux acteurs dans cette affaire, auraient été conduits dans les locaux du Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa (CPRK), ex Prison Centrale de Makala, ce lundi 18 novembre, annoncent les médias congolais dont Actualité.cd.

Le samedi 16 novembre, déjà, le musicien et sa partenaire avaient été appréhendés avant d‘être entendus lors d’une audition devant le parquet de grande instance de Kinshasa, à la suite d’un mandat d’arrêt et avis de recherche lancé par le commissaire divisionnaire adjoint, Sylvano Kasongo, patron de la Police Nationale Ville de Kinshasa. Ils sont notamment accusés « d’atteinte à la pudeur » et « proxénétisme » après la diffusion d’une sextape qui a créé le malaise en RDC, mais aussi sur les réseaux sociaux.




La vidéo d‘ébats sexuels, rendue public le jeudi dernier et qui met en scène Héritier Watanabe et sa partenaire Naomie Mbando, mère de trois enfants et mariée au député Christian Mbando, d’après des médias locaux, aurait été diffusée par le musicien lui-même. Pour l’heure, ni les avocats du chanteur encore moins ceux de son amante n’ont évoqué publiquement le sujet. Ils n’ont par ailleurs pas confirmé l’arrestation des deux incriminés.

Héritier Watanabé et Naomie Mbando risquent jusqu‘à trois ans de prison pour les charges retenues contre eux, selon les prescriptions du code pénal congolais. Ils devraient rester en détention jusqu‘à la fin de l’instruction de leur dossier.