RDC : l’ex-chef des renseignements sous Kabila entendu à Kinshasa

0
191





L’ex-chef des renseignements et proche de l’ancien président Joseph Kabila, a été entendu pendant plusieurs heures mercredi à Kinshasa par les services de sécurité de la République démocratique du Congo, a appris l’AFP de sources gouvernementale et diplomatiques.

“M. Kalev Mutondo a été entendu par les services (de sécurité) sur des questions d’intérêt majeur pour le pays. C’est normal qu’on obtienne de lui certains éclaircissements sur des questions précises”, a déclaré à l’AFP une source gouvernementale, confirmant une information partagée dans les réseaux sociaux.

“L’ancien patron de l’ANR (Agence nationale de renseignements) a été interrogé par les services qu’il dirigeait pour détention injustifiée d’un passeport diplomatique et sur les soutiens dont sont bénéficiaires certains groupes armés dans l’est de la RDC”, a pour sa part indiqué une source diplomatique sous couvert d’anonymat.




M. Kalev, interrogé par l’AFP, a pour sa part affirmé être chez lui et a ironisé sur des “rumeurs sur les réseaux sociaux” qui “sont l’œuvre de ceux qui m’aiment”.

Selon une autre source diplomatique anonyme, M. Kalev Mutondo “a été interpellé à sa descente d’avion pour détention d’un passeport diplomatique alors qu’il n’est plus en fonction”.

Kalev Mutondo “revenait d’Addis-Abeba, il a effectivement été interpellé, il a été entendu avant d‘être relâché” dans la soirée, a confirmé à l’AFP un proche de l’ex-président Joseph Kabila.

Originaire du Katanga, comme l’ex-président Kabila, M. Kalev était à la tête de la très redoutée et très critiquée ANR de 2011 à mars 2019.

Il a été remplacé deux mois après l’investiture en janvier 2019 du nouveau président et ex-opposant Félix Tshisekedi.

Kalev Mutondo est l’une des 14 personnalités congolaises sanctionnées par l’Union européenne (UE) pour la répression de manifestations de l’opposition au cours des dernières années du régime Kabila (2015-2018).

AFP