Radio Pointe-Noire dans le coma permanent

0
771




Interpellé le 22 mars par la chambre haute du parlement à l’occasion des questions orales avec débat, le ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla, s’est expliqué sur la situation de l’antenne départementale de la chaîne nationale de Pointe-Noire, en arrêt de travail depuis août 2018.

Absence de matériel adéquat, réduction, sinon absence de crédit de fonctionnement, en dépit de la bonne volonté de la tutelle, l’antenne régionale de la chaîne nationale de radiotélévision a cessé d’émettre depuis plus de six mois déjà.

La situation en était quasiment au rafistolage depuis 2014, notamment à Radio Pointe-Noire où le matériel de plus en plus obsolète ne permettait plus des émissions de qualité.

Dans ce réduit que les professionnels de la maison appellent ‘’poulailler’’, il devenait de plus en plus difficile d’y loger tout le personnel et de travailler.

En dépit du problème d’espace, il y a aussi celui du matériel, toujours posé et presque jamais résolu dans la durée. Matériel technique et matériel de locomotion pour assurer les reportages et les productions.

Face aux sénateurs, le ministre Thierry Moungalla qui a auparavant, regretté le vide informationnel découlant de l’absence et des tracasseries au niveau des services compétents, a justifié ce manquement par des raisons évidentes liées à la conjoncture.




Quarante-cinq millions de francs CFA, a-t-il indiqué, sont nécessaires pour pallier ce déficit.

Le ministre se rendra personnellement à Pointe-Noire dans les tous prochains jours afin d’œuvrer avec les services habilités au rétablissement de ces deux médias dont l’absence de signal et donc des émissions, fait cruellement défaut aux habitants de Pointe-Noire et des environs.