Qui veut arrêter et mettre en résidence surveillée Jean Jacques Bouya ?

0
6595




 

 

Quelques membres du clan d’Oyo projetteraient l’arrestation et mise en résidence surveillée de Bouya. Le ballon d’or des voleurs Jean Jacques Bouya penserait-il fuir le Congo ?Il se sentirait signaler par ses ennemis en quête d’un bouc émissaire à livrer au FMI

Jean Jacques Bouya est le visage visible de la corruption au Congo ,où depuis le ministère des grands travaux,il s’est enrichi à volonté au point de devenir multi milliardaire. Cet ancien pilote et neveu de Denis Sassou Nguesso serait sur le point d’être sacrifié par son entourage qui souhaiterait donné un signal fort au FMI dans la traque des voleurs.




C’est à Tchikapika et non à la maison d’arrêt de Brazzaville que Jean Jacques Bouya serait privé de liberté en mode résidence surveillée. Cette localité située au nord du pays et à quelques encablures d’Oyo est aussi celle qui a vu naître le tout puissant voleur national.

L’information fuitée par une source secrétaire ayant en charge ce dossier est digne des pratiques des régimes totalitaires toujours disposés à sacrifier l’un des siens pour faire bonne figure et se sauver.

C’est Kiki Sassou Nguesso qui serait le grand cerveau de cette traque contre Jean Jacques Bouya d’abord, et ensuite Gilbert Ondongo, avant que d’autres têtes ne tombent.Une réunion secrète se serait tenue au domicile de ce fils du chef de l’État au cours de laquelle toute la stratégie visant à faire couler Bouya a été adoptée.C’était le 6 décembre dernier au lendemain de l’interpellation du général Norbert Dabira.

Auraient pris part à cette réunion quelques officiers influents de la police,DGSP,gendarmerie et des FAC auxquels, il aurait été demandé de tout mettre en œuvre pour contenir la colère postérieure de la troupe. Par ailleurs,Kiki Aurait confié selon la même source,à quelques députés de jouer le rôle de sape à l’hémicycle lors de la session de contrôle du gouvernement en étalant ouvertement la corruption de Bouya.

Enfin la troisième équipe chargée de de signaler Bouya est celle des courtiers ( flatteurs,petits à confiance) qui a pour mission de mener une propagande anti Bouya dans les quartier nord de Brazzaville. Et,il n’est plus étonnant de constater que 98 % des jeunes et habitats de ces quartiers signaler ouvertement Jean jacques Bouya et Gilbert Ondongo comme ceux qui empêchent Denis Sassou Nguesso de développer le Congo.

L’arrestation de Jean Jacques Bouya serait un coup dur pour ses proches placés dans l’administration,lesquels sont aussi la cible de la bande à Kiki Sassou. Son 4 e bureau,la ministre Béembée de la santé, Lidya Mikolo, survivra t-elle à la mise au placard de son gros et puissant homme ? Ce qui est tout au moins est que Bouya a volé et trop même.