Quand le diable est honoré dans la maison de Dieu….Ah ! Le Congo

0
1661




 

Les images récurrentes du chef de l’État Congolais dans des églises de la république causent un grand désarroi entre les chrétiens qui n’ont que leurs cœurs pour pleurer. Le bourreau de l’unique cardinal qu’a connu le Congo en mode frère en Christ sous la bénédiction du prélat.

Dieu est amour certes mais aussi juste paraît-il. Si son grand amour lui interdit de rejeter même le diable,mais sa justice empêche au moins qu’il se moque de Lui. A cet effet,la logique biblique est claire dessus. Mais les hommes,surtout les Congolais ont dépassé tout entendement naturel.

Certains diront que les portes du Vatican sont ouvertes à tout le monde,mais toute chose à des limites.Denis Sassou Nguesso méprise Dieu et tout le monde le sait.Le fait d’avoir assassiné à sang froid tout un cardinal le prouve.

Le diable use sa malice pour berner les justes,et au Congo, Sassou Nguesso a fait autant pour avoir dans gibecière le prélat. Si Adam et Eve avaient succombé au goût de la pomme,le diable de l’Alima lui, a utilisé le Trésor Public pour dominer les hommes de Dieu.

Pour ce faire,Antoinette Sassou Nguesso n’a pas hésité à offrir 1 milliard pour la réhabilitation de la paroisse saint-Anne de Poto poto.

L’église catholique est devenue comme ses assemblées de réveil où règnent les plus grands donateurs. Sassou le diable fait ce que bon lui semble dans les paroisses du pays et les curés lui réservent et habilitent toujours des places d’honneurs bien loin des autres et vrais croyants.

A en juger par les honneurs qui lui sont réservés,le prélat du Congo a bien plus peur de Sassou que de Dieu.Cela se comprend,car Sassou les tient par les couilles.