Pour sortir de la crise ils ont besoin du peuple, pourtant ils volaient seuls

0
677




 

Les partis et associations proches du chef de l’Etat ont invité, le 18 mai à Brazzaville au terme d’une asemblée générale, l’ensemble du peuple à soutenir les efforts engagés par le gouvernement auprès des institutions de Bretton Woods

La plate-forme politique de soutien au président de la République s’est réunie sous les auspices de Pierre Ngolo, son président par intérim. Il a été question de scruter la crise économique et financière qui frappe durement l’économique congolaise depuis 2014 et envisager les voies de sortie. Pour y parvenir, les partis de la majorité présentielle ont sollicité l’implication de tous les Congolais, afin de soutenir les négociations en cours avec le Fonds monétaire international (FMI).

« La majorité présidentielle a apprécié l’évolution de la situation socioéconomique nationale actuelle. Elle attend une action efficace pour la sortie, à brève échéance, de crise économique et financière, et une action ferme contre les antivaleurs. Les partis et associations membres de la majorité présidentielle soutiennent les négociations en cours entre le gouvernement et le FMI, et forment le vœu que celles-ci aboutissent aux conclusions heureuses dans les meilleurs délais », a indiqué ce cartel politique.




La majorité présidentielle fustige, par ailleurs, les comportements inciviques de certains Congolais qui ne rêvent qu’à mettre à mal le processus en cours et renouvelle son soutien au président de la République.

Abordant la question sur les procès criminels en cours, la majorité présidentielle s’est insurgée contre la « politisation » de cette affaire et a dénoncé l’immixtion de certains hommes politiques dans une question dévolue à la justice.

S’agissant de la situation sécuritaire dans le département du Pool, la famille présidentielle du chef de l’Etat a salué la signature, le 23 décembre dernier, de l’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités entre le gouvernement et les belligérants du pasteur Ntoumi. Une signature qui a occasionné l’accalmie qui règne actuellement dans cette partie du pays.




« Les partis et associations membres de la majorité présidentielle invitent les forces vives de la nation à s’impliquer pleinement pour garantir le succès du processus amorcé », a conclu ce cartel politique dans le communiqué final des travaux.