P/Noire : un agent de la SNE ayant une grosse tête traumatise le quartier Kouikou avec les coupures




Même en cette période de confinement où le gouvernement a déclaré la gratuité du courant et de l’eau, un agent de la SNE, avec une tête comme le wagon d’un train marchandise, continue de traumatiser les populations du quartier Kouikou à Pointe-Noire. Il ne prend que des 10.000 frs pour vous laisser le courant et les enfants, dès que le voient crient : «  le papa à la grosse tête arrive ».




Bien que la SNE a changé de nom, les pratiques sont restées les mêmes ainsi que les délestages. Cette société est l’unique au monde qui facture ses clients 30 jours pour une fourniture de 12 jours d’électricité. Que peuvent faire les pauvres clients dans un pays sans loi et anarchique qu’est devenu le Congo  si ce n’est subir les humeurs de la SNE…

On apprend qu’en à peine deux mois, suite à la gratuité de l’électricité décidée par le gouvernement, la direction de l’ex SNE est dans l’incapacité de payer les salaires de ses travailleurs. Tout porte à croire que cette société vit au jour le jour comme la majorité des Congolais.

Les Congolais, qui sont victimes des bêtises de la SNE, en ont su s’accommoder en connivence avec les agents qui ne leurs privent plus de l’électricité moyennant quelques billets de banque. L’agent qui vous ramène un avis de coupure est le même qui devient votre protecteur après avoir touché ses 10.000 frs. Une relation parallèle Agent-Client s’est développée et fortifiée dans toute la ville de Pointe-Noire.




Si certains d’entre eux sont compréhensibles face à la situation financière de certains clients, d’autres par exemple sont impitoyables et sans les 10.000 frs coupent le courant, parfois à partir du poteau.

C’est le cas d’un agent bien connu des clients du quartier Kouikou de Pointe-Noire. Il a un tête si grosse que cela est devenue sa référence. « Le papa à la grosse tête » comme l’appellent les enfants, n’aiment pas la négociation et est intransigeant. Soit 10.000 frs, soit il coupe le courant.

« Je n’aime pas quand il passe dans ma parcelle, ma fille de 3 ans pense que c’est un démon vu que sa tête dépasse la limite autorisée des têtes humaines . En plus, il est très gonflé le monsieur, si t’as pas 10.000frs, il te coupe le courant et dit que le pays est géré par eux et que rien ne lui arrivera » confie un habitant de Kouikou.




Un autre habitant affirme que ses enfants restent traumatisés pendant au moins une semaine après le passage de cet agent à cause de sa grosse tête.

Lors d’une dispute avec une cliente qui n’avait que 7000frs, cet agent aurait lâché ne pas être n’importe qui avant que cette dernière lui rétorque en Kituba : «  Tonton le frère, ngé ke na raison na ku zonza ke ngé vé n’importe qui…Na intu yangé on dirait Wagon ya train, afasso ngé ke fanda n’importe qui ! » Il lui avait coupé le courant.