Pointe-Noire: le confinement devient insupportable

0
1060





Les populations de Pointe-Noire ont du mal à rester dans les maisons et à respecter les gestes barrières. Les jours ouvrables des marchés domaniaux, fixés par les autorités, sont devenus des moyens pour les populations de se mettre dans la rue. Transformant ainsi ces lieux en des véritables foyers de contamination. Il n’est pas étonnant que le nombre des cas des contaminés ne puissent qu’augmenter.

Le 15 avril, au marché de la liberté, dans le 3ème arrondissement de Pointe-Noire, les commerçants ont été surpris de voir leurs étalages, installés le long des grandes artères, détruits pour respecter les gestes barrières, notamment la distanciation.




« Je vends au marché de la liberté depuis toujours. A ma grande surprise, nos étalages ont été détruits. Je ne vis que de ce petit commerce et je ne peux plus rien faire. Comment est-ce que je vais faire pour s’occuper de ma famille ? Cette initiative n’est pas mauvaise pour notre sécurité. Mais il sera difficile au sein des marchés de respecter les gestes barrières. A mon niveau, je fais un effort de les respecter, mais les autres ? Si des dispositions particulières ne sont pas prises, nous vivront la même chose tous les jours et les gens seront contaminées en masse ici à Pointe-Noire », précise Franck Bassila, un commerçant.




Jeannette NGoumbili, cliente, quant à elle s’est dit surprise de voir les gens se ruer dans les marchés comme si c’était la fin du monde. « Dans les marchés comme dans les différents quartiers de Pointe-Noire, les populations ne semblent pas respecter les consignes du gouvernement. Cette situation expose la ville à des contaminations. En cette période de confinement, les marchés deviennent de plus en plus mouvementés. Il est donc nécessaire que les populations prennent conscience en respectant les consignes du gouvernement », ajoute-t-elle.

A l’allure où évolue cette pandémie au Congo, la population est actuellement exposée à des nombreux foyers de contamination. Il est impérieux que les autorités sensibilisent davantage les populations et prennent des mesures drastiques pour les obliger à rester à la maison et éviter la contamination contre le covid-19.