Pointe Noire : des policiers illettrés du nord rackettent les chauffeurs

0
1166




 

« Qu’ont fait les congolais pour mériter cela ? » s’interroge un sujet Libanais à qui un policier venait d’exiger un billet de banque,pour lui restituer son permis de conduire. Dans la ville de Pointe-Noire, de nombreux policiers illettrés venus droit du nord du pays se comportent en véritable gangsters, protégés par l’uniforme.

A la sortie du péage de Mengo, deux policiers arrêtent un camion de transport de marchandises en provenance de Mouyondzi, le chauffeur leur tend les papiers du véhicule, en règle. Mais l’un des policiers visiblement illettrés, fait remarquer au chauffeur l’absence de la carte grise et de l’assurance. Étonné, le chauffeur le lui indique, mais le policier peu rassurant se dirige vers on collègue pour recevoir des instructions.

Quand il revient, il s’excuse auprès du chauffeur, prétextant avoir sa tête ailleurs, et demande du jus. Un billet de 2000 frs lui est glissé, et le véhicule continue sa route.




C’est le quotidien des chauffeurs de la ville pétrolière. Ils sont confrontés chaque jour à des policiers illettrés et assoiffés d’argent. Dans le milieu corporatif, quelques lignes de moqueries ont même été créées à partir du comportement des ces policiers, dont presque tous,classés « analphabètes » proviennent du nord du pays et ne parlent que Lingala, appuyé d’un français très. approximatif.

A Vonvon, l’un de ses policiers a eu du mal à partir avec une conductrice, dont les enfants dans la voiture ne cessait de rire les fautes de français alignées pendant un contrôle. Énervé, le policier ne voulait restituer les papiers du véhicule pourtant en règle. C’est après les excuses des enfants qu’il a fléchit et fait comprendre que le français était la langue des blancs.




La volonté croissante du pouvoir de Brazzaville de se militariser, mais et surtout, de contrôler les populations de Pointe-Noire, est la cause principale de la présence de ces policiers illettrés dans la ville. Des faits qui font croire à une partie de la population que le policier du nord est de nature peu instruit.



LEAVE A REPLY