Pointe Noire : Des fous enlevés et abandonnés à Hinda pour la venue de Sassou

0
1302




 

 

Les autorités sécuritaires de la ville de Pointe-Noire ont ramassé de force lors de la dernière visite de Denis Sassou Nguesso tous les malades mentaux errant dans la circulation et les ont abandonné à Hinda, à quelques 50 km de la ville sur la route de Dolisie. Il faillait bien montrer au chef de l’État l’image d’une ville propre.

Les usagers de la route nationale ont été surpris de croiser un nombre impressionnant des fous le long de la route tentant de rejoindre Pointe-Noire à pied. Quant aux habitants de la localité d’Hinda,c’était la dernière chose dont ils pouvaient s’imaginer.

Ces fous qui ne savaient à quel saint se vouer se sont retrouvés dans un territoire qui leur était étranger et avaient perdu leurs repères,bien que certains malgré leur folie se souvenaient encore de vivre à Pointe-Noire et longeaient le goudron dans l’espoir d’y retourner.



Au départ,nombreux ont emprunté le chemin contraire,celui de Dolisie,avant que les habitants ne leur indiquent la direction de Pointe-Noire. Pour Marceline Tchibinda,habitante d’Hinda,ce comportement inhumain de la police et la garde républicaine montre à quel point la vie humaine n’a pas de valeur à leurs yeux.

Il n’en est de même pour certains habitants de Pointe-Noire qui ont estimé que cet acte est le reflet de l’abus du pouvoir des corps habillés. Tout le monde sait que le cortège présidentiel a toujours suivi un itinéraire bien défini de l’aéroport au palais présidentiel, et il suffisait juste de nettoyer cet itinéraire au lieu de ramasser les fous de toute la ville. Sassou Nguesso n’a jamais visité les quartiers populaires de Pointe-Noire à la rencontre des populations.

Les plus chanceux et courageux de ses fous ont pu rejoindre Pointe-Noire,alors que d’autres ont été contraint d’élire domicile dans les rues d’Hinda



LEAVE A REPLY