Pointe-Noire : arrestation d’un franc-maçon qui sacrifiait contre 20.000 frs les petites filles

0
8651




 

 

Un homme soupçonné d’appartenir à la franc-maçonnerie, a été arrêté par les jeunes de KM4 et livré à la gendarmerie pour avoir sacrifié plusieurs petites filles du quartier. Cet homme, profitait de la crise économique actuelle pour capter ses victimes auxquelles, il proposait une somme de 20.000 frs contre un moment de plaisir dans des hôtels.

C’est dans son véhicule Prado, de couleur grise, immatriculé 092 HF6, qu’il a été surpris par des jeunes de KM4 alors qu’il tentait de convaincre une jeune fille âgée de 16 ans  d’aller avec lui dans un hôtel vers Ngoyo.

L’homme qui vit à Mpita était recherché depuis par des jeunes, après que trois filles aient perdu totalement la raison et transférées à Sibiti pour y être soignées traditionnellement. Elles sont devenues folles.

A en croire certains témoignages, l’homme avait fui Brazzaville pour des mêmes faits, et aurait repris service à Pointe-Noire. Il choisissait ses victimes entre les filles des couches défavorisées, disposées à tout pour trouver de quoi mettre sous la dent. Les victimes croyaient être en face d’un homme juste en quête de sexe, ignorant ses véritables motivations, qui étaient celles de récupérer leurs âmes.

Au Congo, des personnes appartenant à la loge maçonnique sont soupçonnées de perpétrer des rituels humains pour renforcer leur pouvoir, et richesse. Et c’est ce que les jeunes de KM4 reprochent à l’homme qu’ils ont détenu et livré à la gendarmerie, après l’avoir sévèrement battu.




Après avoir été avec cet homme et pris son argent, généralement 20.000 frs en coupure de 2000, les filles une fois chez elles, présentaient des signes de folie. «  Il revient à la gendarmerie d’aller jusqu’au bout de l’enquête et de ne pas céder à la corruption » a déclaré le père de l’une des victimes, qui a promis aussi une vengeance à travers ses ancêtres à Sibiti.

 

.